Sur le pont : Scott Shawyer

August 23, 2022

Sur le pont : Scott Shawyer

Canada Ocean Racing, une nouvelle équipe de voile hauturière, a été lancée le mardi 23 août. Discussion « Sur le pont » avec le chef de bord et président de Canada Ocean Racing, Scott Shawyer.

Pouvez-vous nous donner plus de détails au sujet de Canada Ocean Racing?

Canada Ocean Racing est une nouvelle équipe de voile canadienne hauturière qui compétitionnera dans le IMOCA Globe Series, incluant la fameuse course Vendée Globe. Nous avons fait équipe avec le navigateur hauturier de renom Alex Thomson qui compétitionne dans ce sport depuis plus de 20 ans et qui a pris part à cinq éditions du Vendée Globe. Alex et son équipe amènent une riche expérience qui nous aidera à bâtir et développer une équipe de voile hauturière de classe mondiale au Canada alors que nous souhaitons non seulement compétitionner et développer le sport de la voile hauturière au pays, mais également de créer une entreprise prospère.

Notre bateau est un yacht IMOCA 60 de course considéré comme l’un des monocoques les plus rapides au monde. Les bateaux en classe IMOCA sont faits pour des courses hauturières en solo, permettant aux chefs de bord de compétitionner dans certains des océans les plus lointains sur la planète.

À bord de ce bateau, nous compétitionnerons dans une série de courses, incluant le IMOCA Globe Series, ainsi qu’à un programme d’entraînement qui mettra l’accent sur le développement continu de autant le bateau que la performance de l’équipe alors que nous ferons notre entrée dans le sport professionnel de la voile hauturière.

Quels sont les objectifs de Canada Ocean Racing?
Canada Ocean Racing a trois objectifs principaux :
-compétitionner et viser à compléter le Vendée Globe et, au cours du processus, écrire l’histoire alors qu’aucun Canadien n’a terminé cette course autour du monde en solo épique, sans arrêt, sans aide. Je participerai à cette course incroyable en novembre 2028;
-mener une aventure de voile hauturière de classe mondiale au Canada;
-inspirer la prochaine génération tout en créant une fondation solide pour le développement continu du sport à travers le pays.

Quel est l’horaire de compétition pour le IMOCA Globe Series et le Vendée Globe?
L’horaire des compétitions inclut des séries de courses hauturières en solo et en double, incluant la légendaire Route du rhum, la course en solo de Saint-Malo, en France, à la Guadeloupe, et la Transat Jacques Vabre, de la France au Brésil. Nous nous entraînerons pour chacune de ces courses, et mettrons l’accent sur l’amélioration des performances au cours de ces séries, tout en gardant en tête le Vendée Globe qui débutera en novembre 2028.

Avez-vous déjà des membres d’équipage présentement?
L’équipe Canada Ocean Racing est menée par moi et mon mentor et navigateur qui a fait le tour du monde Alex Thomson. Nous avons une équipe de 14 professionnels venant de l’industrie de la voile, incluant des membres d’équipage, ainsi que des spécialistes quant à la logistique, le marketing et les communications, et commerciaux, incluant des membres de l’équipe qui ont travaillé au sein de la formation Alex Thomson Racing et qui ont présenté leur programme de commandites global avec succès avec des partenaires tels que HUGO BOSS, Mercedes-Benz et Nokia.

Et si jamais un Canadian voudrait être membre de cette équipe : que devrait-il ou elle faire?
Nous avons plusieurs membres au sein de notre équipe canadienne, incluant notre capitaine de bateau, premier officier et membre d’équipage. Nous sommes toujours à la recherche de membres de l’équipe canadienne talentueux alors, si vous voulez travailler avec nous, veuillez nous envoyer un courriel à hello@canadaoceanracing.com.

Avez-vous des plans afin de développer la prochaine génération de navigateurs hauturiers au pays?
Absolument! Nous avons de jeunes navigateurs canadiens au sein de notre équipe qui grandiront et se développeront au sein du programme. Nous sommes passionnés quant à donner aux Canadiens l’opportunité d’être engagé avec l’équipe de Canada Ocean Racing et de nous rejoindre dans notre parcours. Nous espérons également qu’en créant une équipe de voile hauturière canadienne ayant du succès, cela inspirera la prochaine génération à participer dans ce sport et à créer leurs propres aventures.

Aurez-vous des opportunités pour développer la voile et la course hauturière pour les Canadiens?
Mise à part le développement et la progression des navigateurs canadiens travaillant au sein de notre équipe, nous rencontrons les clubs de voile au Canada et leurs membres afin de promouvoir notre parcours ainsi que le public en général pour partager notre histoire et communiquer davantage au sujet de notre sport.

En septembre et en octobre, nous visiterons Montréal, Toronto, Québec et Halifax où nous aurons plusieurs activités prévues avec les clubs de voile à chacun de ces endroits, ainsi qu’avec d’autres organisations à l’extérieur du sport de la voile. Nous visons à rencontrer le plus de personnes que possible, celles déjà impliqués en voile ainsi qu’avec les gens du public, connecter avec eux et leur partager notre histoire en espérant que nous pouvons les éduquer et les inspirer au sujet du sport de la voile hauturière.

Que pensez-vous de la voile hauturière au Canada?

C’est un secteur que je veux vraiment aider à développer. Je crois qu’en tant que nation, nous avons tous les ingrédients pour avoir beaucoup de succès sur la scène hauturière et qu’il y a un appétit ici pour pousser nos frontières en voile un peu plus loin.

Un de nos objectifs principaux de notre programme et de trouver la prochaine génération de navigateurs hauturiers et nous espérons qu’un jour, un de ceux-ci montera sur le podium du Vendée Globe pour le Canada. C’est le but, ça va prendre du temps, mais avec la bonne planification et le support, je suis convaincu que l’aventure et le défi relié à ce sport ne feront que progresser.

Le Vendée Globe débutera le 10 novembre 2024. Comment vous préparez-vous pour cette compétition et quel est votre objectif?
Je veux faire ceci correctement alors, au cours des six prochaines années, j’ai un programme d’entraînement complet qui couvrira tous les secteurs que vous avez pour réaliser cette course monumentale. Je participerai également au IMOCA Globe Series, un circuit de course en solo et en double, et passer le plus de temps que possible sur l’eau à s’entraîner. Je vais naviguer en solo dans des courses et passages hauturiers, ainsi qu’un double et avec un équipage, m’entourant des meilleures personnes que je peux trouver afin de m’aider à réaliser cet objectif et, j’imagine, me pousser à la limite!

Pour ceux qui ne connaissent pas le Vendée Globe, qu’est-ce que c’est?

Le Vendée Globe est l’une des compétitions restantes les plus exigeante au monde. La course est de 42 000 km, en solo, sans arrêt, sans aide, autour du monde. Les règles sont claires : vous prenez ce que vous voulez avec vous, vous ne pouvez toucher terre ni avoir d’aide, et une fois que vous quittez la France, vous devez revenir par vos propres moyens. La compétition est longue, avec seulement 114 navigateurs qui ont réussi jusqu’ici à compléter la course, dont aucun Canadien.

Le Vendée Globe inspire les gens – les histoires des navigateurs qui viennent à bout de tellement de défis sur la mer, dans des conditions difficiles et isolés. Ça transmet des messages tels que la résilience et la force mentale, tout en éduquant au sujet de nos océans et notre planète. La course commence à chaque quatre ans, de la France, et la route amène les chefs de bord à descendre l’Atlantique jusqu’au féroce océan du sud, à naviguer autour de l’Antarctique, au sud de l’Afrique, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, et le Cape Horn en Afrique du Sud, avant de faire un sprint vers le haut de l’Atlantique vers la France. La compétition est difficile, avec une moyenne de seulement 50 % des flottes qui croisent la ligne d’arrivée et huit des bateaux en tête de peloton qui terminent en-dedans de 24 heures l’un de l’autre lors de la dernière édition après avoir navigué pendant 80 jours en solo.

J’ai été particulièrement inspiré par la dernière édition du Vendée Globe et je suis excité de prendre le départ en novembre 2028. Mais nous avons beaucoup d’entraînement et de courses à faire afin d’être prêt. C’est un défi incroyable où mon parcours vient de débuter!


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada