Sur le pont : Marjolyn Van Der Hart

August 9, 2022

Sur le pont : Marjolyn Van Der Hart

Le premier camp de cinq jours « Filles en voile » sera présenté du 29 août au 2 septembre au Ashbridge’s Bay Yacht Club. Discussion « Sur le pont » avec la vice-commodore d’ABYC et membre de l’équipe de développement du programme, Marjolyn Van Der Hart.

Pouvez-vous nous donner plus d’information au sujet de ce camp?
Ce camp de cinq jours (de 9 h à 16 h) est offert à la fin de l’été lors de la semaine du 29 août au 2 septembre. Il sera mené par la membre du groupe de développement de Voile Canada et espoir olympique Clara Gravely, ainsi qu’Isabella Gillard, entraîneure-chef à ABYC. Toutes celles s’identifiant comme jeune navigatrice féminine ou non binaire qui ont complété au moins leur niveau CANSail 1 (ou qu’elles sont plus qu’à la moitié de leur niveau 1) sont les bienvenues.

Hors de l’eau, nous présenterons une série de séminaires incluant des analyses techniques, des discussions de groupe et des activités pour créer des liens. Clara partagera ses expériences tirées de sa carrière en tant que membre du groupe de développement de Voile Canada, et Isabella livrera ses expériences en tant qu’entraîneure avec l’objectif d’inspirer les filles à rester impliquées dans ce sport incroyable.

Sur l’eau, il y aura un mélange d’exercices d’entraînement afin de bâtir la confiance dans le bateau, ainsi que des jeux amusants et des courses pour développer l’amour de la voile dans un environnement sécuritaire. Le but du camp est de terminer l’été en donnant à nos athlètes féminines la chance de connecter et de partager leur amour pour la voile avec d’autres filles au sein de la communauté de voile.

Comment en êtes-vous arrivés avec cette idée de camp?
Nous avons eu l’idée de ce camp comme solution au haut taux de décrochage des filles en voile après qu’elles aient terminé leur niveau CANSail 1. Ces données ont été découvertes après avoir jeté un coup d’œil au taux d’inscription à CANSail 1 et 2 au Canada.

Nous avons regardé les raisons pour lesquelles les filles ne continuent pas dans le sport et avons trouvé que l’une des principales causes expliquant ceci est le manque de partage d’expériences avec d’autres filles. L’autre raison que nous avons noté était le manque de femmes à la tête d »expériences de camp. En créant un camp où les filles peuvent connecter, apprendre d’athlètes féminines ayant de l’expérience, et bâtir leurs habiletés en voile, nous espérons que plusieurs de ces participants verront que ce sport est pour elles et qu’elles pourront reconnaître leur potentiel.

Quel est l’objectif de ce camp?
Nous croyons que « si vous ne pouvez le voir, vous ne pouvez l’être ». Prenant cette expression à cœur, cela signifie de développer un programme où des femmes menant une programmation est la clé à l’instruction et au partage d’expériences dans un environnement sain pour les filles. Les éléments-clés de redéfinir la voile avec un langage neutre quant aux genres, des discussions au sujet des filles faisant face à des obstacles en voile, et créer des amitiés dans un environnement plaisant sont les objectifs de ce camp.

Qu’est-ce que les participantes doivent s’attendre de ce camp?
PartLes participantse doivent s’attendre à développer leurs habiletés en voile ainsi qu’à reconnaître leurs forces dans ce sport. L’objectif est, pour les filles (de 10 à 16 ans) de vouloir continuer en voile en bâtissant leur confiance et leur réseau social. En aidant leurs habiletés sur l’eau, en bâtissant leur confiance sur le maniement de bâteau, et en partageant leur amour pour la voile avec d’autres femmes, nous espérons que les participantes voudront restées impliquées dans ce sport.

À quoi ressemblera l’horaire?
L’horaire du camp sera de 9 h à 16 h tous les jours, et inclura une variété d’activités dont des jeux sur l’eau, des exercices de départ et pour contourner les bouées, des présentations sur des carrières en voile, l’histoire des femmes en voile, et le côté mental en voile. Chaque jour débutera par un court séminaire sur un sujet qui portera sur les filles et femmes en voile, et nous hisserons ensuite les voiles pour faire des activités et des exercices sur l’eau.

Allez-vous avoir des invités spéciaux?
Nous recherchons présentement des entraîneures invitées qui sont des Olympiennes, et des experts sur les sujets du sport et de la santé mentale.

Que pensez-vous de la place des femmes en voile au Canada?
Nous espérons que la voile sera adoptée par les femmes alors que nous bâtissons pour une plus grande équité et diversité. Lentement, les femmes redécouvrent le sport et le potentiel pour créer un réseau. La clé pour ce développement est la communication des événements et le support envers les événements de voile féminins.

Reconnaître qu’il y a une baisse du nombre de filles en voile junior est l’une des premières étapes afin d’augmenter la participation. L’élément central à tous ceux participant à des sports est de croire qu’ils y appartiennent.

Des régates qui n’ont pas de femmes y participant est un problème. Par exemple, cette année aux Championnats canadiens des maîtres ILCA à ABYC, seulement deux femmes y ont participé. La question qui devrait être posée est : pourquoi? Quelle est la friction vécue par les femmes qui font qu’elles ne veulent pas y participer? En comprenant les raisons pour lesquelles elles ne participent pas, cela peut donner des idées aux clubs de voile quant à comment éliminer les barrières pour entrer dans le sport.

Le manque de représentation peut également être vu au niveau des officielles de course. Le Canada a seulement une officielle de course au niveau international. Même si Voile Canada trouve des réponses et tente de corriger ce manque d’officielles de courses internationales, nous croyons que cette initiative des « Filles en voile » contribuera à augmenter le nombre d’officielles féminines au pays.

Est-ce que tout le monde peut s’inscrire?
Le camp est ouvert aux jeunes filles et à ceux et celles qui s’identifient comme transféminines et âgées entre 10 et 16 ans.

Combien coûte ce camp de cinq jours?
Le coût est de 375 $ pour celles qui ont leur niveau CANSail 1. Les membres des équipes de course ont droit à un rabais de 25 % pour 281 $.

Si quelqu’un situé à l’extérieur de Toronto est intéressé, y a-t-il de l’hébergement disponible?
Les participants doivent trouver leur propre hébergement.

Comment quelqu’un peut s’inscrire?
Tout le monde peut s’inscrire sous le programme « Junior and Youth » sur le site Internet du Ashbridge’s Bay Yacht Club à Toronto, en Ontario. Le site Internet est le www.abyc.checklick.com.


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada