Sur le pont : Marianne Davis

June 28, 2022

Sur le pont : Marianne Davis

Après 16 ans à la tête de CORK Kingston, Marianne Davis a pris sa retraite en mai. Discussion « Sur le pont » avec l’ancienne directrice exécutive de l’organisation.

Félicitations pour ces 16 années en tant que directrice exécutive de CORK Kingston. Comment vous sentez-vous maintenant à la retraite?

Ce fut un privilège de travailler avec de magnifiques équipes à CORK afin de développer l’organisation et présenter des compétitions au cours des 16 dernières années. C’est maintenant le temps de passer le flambeau et de laisser les autres continuer. J’ai hâte de débuter une nouvelle phase dans ma vie avec ma famille.

Vous avez commencé au sein de CORK avec la planification des Championnats du monde de la jeunesse 2007 à Kingston. Ce fut tout un début!
Oui, c’était intense : bâtir l’équipe, développer la candidature, la présenter à World Sailing (alors nommé ISAF), et sécuriser des fonds et un support pour un événement aussi prestigieux. En même temps, c’était un événement dont j’étais un peu familière après avoir mené les autorités nationales en Norvège et au Canada et j’ai pu avoir des commentaires de mon réseau international. Après avoir participé moi-même à deux éditions, ça m’a également donné un bon début afin de comprendre la signification de cet événement de pointe pour les jeunes navigateurs. En travaillant avec une équipe formidable de bénévoles, nous avons pu présenter une régate couronnée de succès avec plus de 50 pays participants.

Tim Irwin et moi partagions une vision afin de développer CORK en une organisation forte et vibrante, en ajoutant des championnats majeurs à un horaire annuel de régates et en attirant des participants à l’échelle nationale et internationale. La présentation des Championnats du monde de la jeunesse 2007 a lancé cet élan pour créer de l’excitation et un support. Ça nous a également permis de sécuriser du financement pour les six premiers bateaux de la flotte de gestion des régates de CORK, qui en compte maintenant 16.

Au cours de vos 16 années avec CORK, quel est votre meilleur souvenir?
J’ai beaucoup de bons souvenirs et j’ai rencontré beaucoup de bonnes personnes.

La saison 2015, avec la présentation de trois championnats du monde, une qui était une qualification olympique, en plus de tous nos événements annuels, est une année marquante. Parmi les participants qui ont participé aux Championnats mondiaux de la jeunesse 2007, plusieurs sont revenus comme athlètes seniors, excités de compétitionner à nouveau à Kingston. C’était très récompensant d’entendre que notre compétition de 2007 a été une inspiration pour eux de poursuivre leur carrière en voile.

Y a-t-il une régate dont vous vous souvenez le plus?
Ce sont plutôt les athlètes, les entraîneurs, les bénévoles et parents, provenant de partout au monde, dont je me souviens le plus à travers les années. Nous venons tous de différents contextes, mais nous sommes tous connectés par la passion pour le sport de la voile.

Comment l’accueil des régates a changé à travers les années?
La présentation de régates a constamment évolué, avec des attentes augmentées quant à la qualité de la présentation des régates, tant sur que hors de l’eau. Il y a un focus augmenté sur la performance, et nous avons vu le nombre d’entraîneurs travaillant avec les équipes et les athlètes individuels drastiquement augmenter. Le sport a graduellement utilisé de nouvelles technologies, et la présentation d’événements avec des restrictions relatives à la pandémie a entraîné un changement majeur afin d’utiliser davantage la technologie.

Du moment que vous avez commencé il y a 16 ans, comment est-ce que CORK a évolué?
Nous avons construit une solide organisation, capable de constamment présenter des événements de haute qualité. Les attentes quant au professionnalisme dans la présentation d’événements ont augmenté, et CORK s’est développé afin de rencontrer ces nouveaux défis.

Développer des systèmes et procurer des opportunités d’entraînement non seulement pour les athlètes et les entraîneurs, mais également pour les officiels et les bénévoles, sont maintenant des parties importantes pour l’organisation.

De renforcir les relations de travail avec les partenaires locaux, nationaux et internationaux a été fondamental afin de développer CORK en tant que forte organisation.

Après 16 années avec CORK, quel hériage laisserez-vous à l’organisation et à la voile?
La présentation de championnats du monde et continentaux en plus des événements annuels de CORK ont été un but pour l’organisation. J’ai pu travailler avec un réseau international et national afin de trouver et développer des candidatures couronnées de succès. La présentation de tels événements au Canada a permis à de jeunes athlètes d’obtenir de l’expérience internationale ici, à Kingston, afin de poursuivre leurs carrières.

La construction d’une structure organisationnelle en plus de sécuriser du financement ont permis à CORK d’investir dans des bateaux, de l’équipement et des gens. La représentation de l’organisation au niveau local, national et international a permis de bâtir notre réputation et de sécuriser des partenariats.

CORK est dans une forte position afin de présenter des événements et les bénévoles de CORK font un travail fantastique! D’avoir fait partie du développement de la capacité de l’organisation de l’équipe de CORK est récompensant et j’espère que cet héritage aidera à amener CORK plus loin pour plusieurs autres années.

En présentant des événements significatifs à tous les ans, CORK et la voile ont fortement contribué au tourisme sportif à Kingston, avec un impact économique significatif. En travaillant très près avec Tourisme Kingston, nous avons développé un fort partenariat incluant un support financier.

Pour ceux qui ne vous connaissent que comme directrice exécutive, quel est votre lien avec la voile?
La voile a toujours fait partie de ma vie alors que j’ai grandi dans une famille oeuvrant dans le monde de la voile avec un commerce fabriquant des voiles que mes parents ont débuté en 1960 en Norvège. En tant qu’athlète, j’ai représenté la Norvège comme membre de l’équipe nationale et j’ai compétitionné à l’échelle internationale en 14’s et en quillards au Canada.

Professionnellement, j’ai commencé à travailler dans l’industrie du bateau (fabrication de voile et de bateau), avant d’aller dans l’administration du sport en tant que directrice exécutive de la fédération de voile de la Norvège. Pendant mes années là-bas, j’ai été la gestionnaire de l’équipe pour l’équipe de voile norvégienne lors des Jeux olympiques de 1992 et de 1996. En 2000, nous sommes déménagés au Canada où j’ai rejoint Voile Canada (alors nommé l’Association canadienne de yachting) en tant que directrice exécutive, avant d’aller à CORK. De faire partie de l’équipe représentant le Canada à World Sailing m’a permis de rester au courant du développement du sport et d’autres développements avec un réseau international de contacts. Avec un époux et deux enfants très actifs dans le sport, nous avons passé beaucoup de temps à des régates et des événements. J’ai eu le privilège d’expérimenter le sport en tant que participante, bénévole, parent et organisatrice.

Prévoyez-vous faire de la voile pendant votre retraite?
Absolument, il y a beaucoup de belles soirées de courses en semaine au Kingston Yacht Club et de voile dans les 1000 Islands.

Qu’aimez-vous le plus de la voile?
La voile est un sport que nous pouvons profiter à tous les âges, niveaux de compétences et d’habiletés, tant comme activité récréative que compétitive. Des types de bateau différents offrent des expériences uniques et les courses offrent l’adrénaline des compétitions. Le sport demande des connaissances tant techniques que pratiques et, évidemment, la météo, le vent et les vagues présentent continuellement de nouveaux défis. Plusieurs bateaux tendent à avoir des familles avec les navigateurs de tous âges qui naviguent ensemble, un autre grand bénéfice s’ajoutant au plaisir de la voile. J’ai hâte de passer des après-midis d’été à naviguer avec des amis et la famille, incluant des petits enfants. Ce fut un privilège de travailler avec tout le monde de la communauté de la voile à travers les années et j’ai hâte de vous voir sur l’eau au cours des prochaines années.


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • BMO Sail Canada MasterCard
  • Government of Canada