Sur le pont : Antonia et Georgia Lewin-LaFrance

October 1, 2021

Sur le pont : Antonia et Georgia Lewin-LaFrance

Antonia et Georgia Lewin-LaFrance ont remporté la médaille de bronze aux Championnats européens de 49er FX 2021 présentés à Thessaloniki, en Grèce, le 19 septembre 2021. Conversation “Sur le pont” avec les deux athlètes de la Nouvelle-Écosse.

C’est votre première médaille dans une compétition internationale majeure. Comment vous sentez-vous?
Évidemment, c’est fantastique d’être sur le podium. C’est un moment sensationnel, et de voir le drapeau canadien s’élever lors de la cérémonie des prix est un moment significatif.

Cette médaille est un renforcement positif – une tape dans le dos si vous voulez. Ça signifie que nous allons dans la bonne direction mais, dans un portrait plus large, ça ne change rien pour nous en terme d’éthique de travail. Nous continuerons de travailler autant et ce, aussi durement que nous le faisions auparavant.

Tout au long de la compétition, vous avez pris les 13e, 6e, 10e, 9e et finalement, le 4e rang avant la course des médailles. Avez-vous changé quoi que ce soit pendant la compétition?
Nous avons eu un drapeau noir lors de la dernière course du troisième jour et nous le méritions. Lors de la première course du jour 4, nous avons travaillé durement pour la place la plus à gauche sur la ligne de départ. Nous avons eu un rappel général puis, le départ suivant, a été fait sous un drapeau noir. Encore une fois, nous avons bataillé pour la place la plus à gauche de la ligne de départ et nous avons exécuté le départ que nous voulions. Le départ a été rappelé pour tous et le comité de course a publié notre numéro de voile comme l’un de ceux qui avaient dépassé. Nous avons alors dû nous asseoir et regarder la première course se dérouler alors que nous ne pouvions y participer. Nous ne pensions pas que nous avions dépassé la ligne et nous étions déçues. Nous sommes revenues avec une première et une cinquième positions lors des deux courses suivantes. Nous sommes arrivées au couchée du soleil et sommes retournées vers 20 h. Nous avons regardé le vidéo du départ et nous avons alors cru que nous avions été pénalisées injustement sur la ligne. Nous avons décidé de protester et le comité de course a immédiatement dit qu’il croyait avoir fait une erreur et a réévalué notre position pour cette course. C’était une fin heureuse d’une situation difficile. Nous avons définitivement apprécié l’honnêteté des officiels de course. Toutefois, le pointage total était un peu non exact.

Comment vous sentiez-vous alors que vous étiez au 4e rang, avant la course des médailles?
Nous sentions que nous avions atteint notre objectif et succès. Nous avions également le sentiment que nous avions une opportunité pour grimper au classement alors que les points étaient très serrés.

Et puis, à la course des médailles, vous avez terminé au 3e rang pour remporter la médaille de bronze. Parlez-nous de cette course!
Notre objectif était de compétitionner normalement, de rester concentrer sur les objectifs du processus que nous travaillions. Nous avons établi un plan de course basé sur la météo et les caractéristiques du parcours de course. Les conditions étaient instables et ont changé alors que nous sommes parties à 10-12 nœuds et terminé à 4-6 nœuds (et ce, alors qu’une course des médailles est seulement 20 minutes). Toutefois, une fois que nous étions en avant des bateaux que nous devions battre pour être sur le podium, nous nous sommes assurées de naviguer d’une manière conservatrice afin de garder notre classement.

Quelle a été votre réaction lorsque vous avez réalisé que vous aviez remporté la médaille de bronze?
Je (Antonia) me sentais comme si le temps ralentissait. Avant de partir pour la course des médailles, nous avions décidé que nous ferions cette course comme n’importe quelle autre (sans aucune tactique spéciale de bateau contre bateau). Ceci dit, j’étais nerveuse. Les courses des médailles sont habituellement près du rivage, plus courtes, et elles ont leur propre section dans le livre des règlements. J’ai honnêtement dû faire une session de respiration avec moi-même pour la préparer. La plupart des courses était avec peu de vent et beaucoup de vagues, ce qui rend le contrôle du bateau très difficile. Le devant du bateau pouvait rentrer dans une vague face au vent, et la vitesse du bateau pouvait descendre à zéro. Lorsque nous avons traversé la ligne d’arrivée, le temps a ralenti pour moi. J’ai fermé avec paresse la voile et Georgia a dit « Antonia, je suis assez certaine que nous venons de gagner le bronze ». Nous nous sommes assises dans le bateau de l’entraîneur pour un bout avec Krys, puis nous avons navigué aisément de retour vers la rive. Nous avons pris notre temps avant de mettre notre bateau dans le conteneur. C’était le moment parfait pour la lumière du soleil et aucune de nous ne sentions de pression pour emballer nos choses. C’est comme si nous pensions, toutes les deux, « bon, nous avons remporté le bronze et ça été une très longue régate. Nous sommes épuisées, sentons le sel, contentes, et nous sommes au paradis. Cette fois, nous ne nous pressons pas. »

En général, comment était cette compétition en termes de conditions?
La majorité des courses étaient présentées avec peu de vent (en bas de 7 nœuds). Nous avons navigué dans 4 parcours différents de course au cours des 6 journées, ce qui était une opportunité d’apprentissage amusante.

Quelle est la suite pour vous?
Nous nous entraînerons dans les eaux des Championnats mondiaux de 2022 en Nouvelle-Écosse, à la maison, en octobre, avec d’autres équipes canadiennes, puis nous nous rendrons à Oman pour les Championnats mondiaux 2021 en novembre.

Autre chose à ajouter?
Nous n’aurions pu réaliser le tout sans le dévouement et tout le travail de notre entraîneur, Krys. Un gros merci!


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada