Sur le pont : Andreas Josenhans

October 5, 2021

Sur le pont : Andreas Josenhans

Andreas Josenhans a été intronisé au Temple de la renommée de la voile canadienne le 3 octobre 2021 à la suite de ses titres de champion du monde dans la catégorie Soling en 1977 et 1980 en compagnie de Sandy MacMillan et Glen Dexter. Discussion « Sur le pont » avec le navigateur de la Nouvelle-Écosse.

Félicitations pour votre intronisation au Temple de la renommée de la voile canadienne. Comment vous sentez-vous?
Ça vous fait sentir un peu plus vieux qu’avant. Mais cet été, ça m’a mis au défi de compétitionner avec un effort supplémentaire et avec un peu plus de préparation que d’habitude.

Vous avez été couronné champion en classe Soling aux Championnats du monde de 1977 et de 1980. Comment vous sentiez-vous lorsque vous avez réalisé que vous aviez terminé au premier rang?
Nous étions surpris de gagner et nous nous sentions récompensés pour tout ce que ça pris pour remporter un championnat du monde dans une catégorie olympique.

Vous avez remporté ces titres avec Glen Dexter et Sandy MacMillan. Que vous souvenez le plus de ces gars?
Je vois Sandy et Glen fréquemment. Ce n’est donc pas difficile de me souvenir d’eux.

À l’exception de la médaille, quel est votre meilleur souvenir des Championnats du monde de 1977?
Naviguer dans le Norwegian Skagerrak Archipelago était très similaire que de le faire chez-nous en Nouvelle-Écosse. Je suppose que c’est pourquoi notre équipe s’est sentie comme à la maison.

À l’exception de la médaille, quel est votre meilleur souvenir des Championnats du monde de 1980?
À Ponce, à Porto Rico, c’était très venteux et difficile, ce qui correspondait parfaitement aux compétences de notre équipe. Aussi, pour nous, les Canadiens, participer à une régate en janvier dans les Caraïbes est toujours bon.

Aux Jeux olympiques de 1976, vous avez pris le 8e rang. Comment vous sentiez-vous?
Dans nos esprits, nous étions meilleurs qu’une 8e position. Nous avons fait une erreur lors de la dernière course qui était totalement évitable. Toutefois, nous nous sentions comme si nous n’avions pas terminé le travail.

Que vous souvenez-vous le plus de votre expérience aux Jeux olympiques de 1976?
Les Jeux olympiques sont 100 % différents qu’une course normale et ça prend des années pour vraiment comprendre ça.

À la suite de votre carrière en tant qu’athlète international, qu’avez-vous fait?
Je suis devenu un fabriquant de voile et je suis déménagé aux États-Unis pour de belles opportunités. Je suis également devenu un membre de l’équipage qui a remporté le America’s Cup, j’ai remporté deux Star Worlds et quelques autres compétitions majeures de voile.

Que faites-vous maintenant?
Je fais de la voile lorsque c’est possible.


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada