Prix commémoratif Nathan R Cowan – James Juhasz

February 14, 2020

Prix commémoratif Nathan R Cowan – James Juhasz

Né au bord du lac Ontario à Oakville, ON, il n’est pas surprenant que James se soit lancé très jeune dans le sport de la voile. Il a commencé à naviguer à l’âge de 7 ans, à 12 ans, il représentait son club d’origine lors de courses à travers la province et à 14 ans, il a été invité à se joindre à l’équipe de voile de l’Ontario. Tout en poursuivant son amour de la voile partout en Amérique du Nord, James a obtenu son diplôme d’études secondaires avec distinction et a décidé que ses prochaines années seraient passées à l’Université Queens à Kingston, en Ontario.

Kingston était la base d’entraînement idéale alors qu’il s’engageait dans son rêve de représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2024. Au cours des deux dernières années, James a intensifié son programme d’entraînement, menant à une 4e place aux Championnats d’Amérique du Nord Laser en 2019. Il passe également plus de 200 jours / an sur l’eau, se lançant régulièrement dans des randonnées à vélo de 100 km, et élargir son champ de compétition pour inclure l’Australie et plusieurs pays à travers l’Europe.

1. Que ressentez-vous d’être le récipiendaire du prix commémoratif Nathan Cowan?
C’est un immense honneur d’être le récipiendaire de cette année du Prix commémoratif Nathan Cowan. Souvent, dans le sport de haut niveau, lorsque vous passez des semaines à travailler pour un avantage d’un pourcentage, vous avez l’impression de faire tourner vos roues. Ce sont des moments comme ceux-ci qui vous permettent de vous assurer que vous vous déplacez régulièrement dans la bonne direction. La reconnaissance publique d’une autorité nationale disant qu’ils croient en vous est une chose très motivante et je suis ravi de sortir et de prouver que leur confiance n’est pas déplacée.

Tu travailles fort et à commencer de t’entrainer avec des membres de l’ÉCV et l’ÉCVD, qu’as-tu appris d’eux cette année?
Travailler avec les membres plus âgés a été une grande opportunité ces derniers mois. Rob (Davis) et Hugh (Macrae) en particulier car je n’ai jamais eu l’occasion de m’entraîner avec eux auparavant. Bien qu’il soit difficile d’identifier un apprentissage en particulier parce que la plupart des choses sont très spécifiques ou techniques, il est juste de dire que leur éthique de travail et leur engagement dans un environnement de formation professionnelle m’ont certainement déteint.

Qu’espére-tu réaliser dans les années à venir?
Eh bien, je pense qu’il va sans dire que je travaille sans relâche pour représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2024. Actuellement, toutes mes ressources sont consacrées à la réalisation de ce rêve, mais à un niveau plus fondamental, je travaille à réaliser ma campagne économiquement raisonnable pour moi et ma famille. Je travaille sur les efforts de collecte de fonds ainsi que sur l’exploration continue des avenues de soutien aux entreprises. J’espère qu’au cours des prochaines années, je serai en mesure de porter ces efforts à un niveau qui rendra la navigation au niveau international un peu plus responsable financièrement.

Quel conseil donnerais-tu aux jeunes marins pour rester motivé?
Quand j’étais plus jeune, j’ai toujours su au fond de moi que j’étais censé être sur l’eau. Vous traversez des hauts et des bas, parfois ces bas peuvent être vraiment douloureux, mais au moins pour moi après un certain temps, je finissais toujours par être attiré par la sortie sur l’eau. Ce que je dirais aux enfants qui grandissent, c’est de chercher cette chose à laquelle vous continuez d’être attirée et n’arrêtez pas de chercher jusqu’à ce que vous l’ayez trouvée. Peut-être que c’est de la voile, peut-être que c’est autre chose, ça pourrait littéralement être n’importe quoi dans le monde. Tout ce que je sais, c’est qu’une fois que vous avez trouvé la chose qui, à travers des bobines épaisses et minces, vous rentrez, vous feriez mieux de vous y tenir parce que c’est la chose qui vous rendra le plus heureux.

 

Joignez-vous à nous pour récompenser les récipiendaires des Prix Voile Canada 2019 aux Prix Rolex du navigateur de l’année de Voile Canada le vendredi 6 mars 2020 à Toronto, en Ontario, au Carlu.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la soirée de remise des prix Sailor of the Year Awards de Sail Canada Rolex.

Achetez vos billets dès aujourd’hui!

Vous cherchez plus d’informations? Veuillez contacter sailcanada@sailing.ca
-30-


  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada