Nikola Girke

Nikola
Girke

Nikola Girke

Bio Athlète

Nikola Girke a débuté la voile à l’âge de 9 ans lors d’un camp d’été, une passion partagée avec son père. À 12 ans, elle a pris part à sa première compétition pour remporter, en 1995, le titre féminin aux Championnats mondiaux de Laser 2, ce qui a allumé chez elle son rêve à potentiellement compétitionner aux Jeux olympiques. En 1997, le diagnostic soudain de son père d’un cancer en phase terminale l’a toutefois amené à prendre une pause de la voile pour prendre soin de lui.

En 2000, Nikola est déménagée à Maui dans l’espoir de devenir une véliplanchiste professionnelle. Alors qu’elle était toujours à Hawai en 2001, elle a été contactée par Jen Provin pour tâter son intérêt à faire équipe et à compétitionner en 470. Nikola a fait le saut pour un essai de trois mois et est déménagée de Maui… jusqu’à Halifax. La nouvelle équipe canadienne s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de 2004 et a terminé au 13e rang. Après une performance prometteuse, la formation s’est séparée.

À la suite des Jeux de 2004, des changements sont survenus quant à l’équipement de planche à voile olympique de IMCO (Mistral) à la planche actuelle, la RS:X. C’est ainsi qu’elle a décidé de revenir et de se concentrer dans cette épreuve, ce qui l’a mené à une 17e position aux Jeux de 2008 à Pékin, une autre performance prometteuse qui l’a grandement motivé pour les Jeux suivants. Toutefois, en 2012, malgré une 10e position, elle est repartie de Londres avec des déceptions alors que son passage a été marqué par des défis d’équipement qui était fourni par le comité organisateur local. De plus, l’annonce du Comité international olympique de retirer l’épreuve de la planche à voile du programme de 2016, et ce, quelques mois seulement avant les cérémonies d’ouverture des Jeux de Londres, a été une décision difficile à accepter.

À la fin de la compétition à Londres, Nikola a rencontré son coéquipier Luke Ramsay, également de Vancouver, qui compétitionnait dans l’épreuve de 470 à Londres. Les deux ont commencé à discuter de la possibilité de se réunir pour la nouvelle épreuve mixte obligatoire Nacra 17 en route vers les Jeux de 2016.

À l’automne de 2012, le Comité international olympique a renversé sa décision et a décidé de réintégrer la planche à voile à Rio. C’était toutefois trop tard pour Nikola qui avait déjà acheté un bateau Nacra avec son nouveau coéquipier. L’équipe canadienne a terminé au 15e rang à Rio et Nikola est devenue la première athlète en voile canadienne a compétitionner dans trois épreuves différentes aux Jeux olympiques, tout en récoltant un top 10 aux Championnats du monde dans trois épreuves différentes.

Après la “retraite” de Nikola en 2016, elle a débuté un nouveau chapitre dans sa vie, incluant le lancement de sa compagnie d’entraîneure personnelle “Own Your Podium”, la rénovation de sa maison et un mariage.

Trois ans après les Jeux de 2016, Nikola a vu une opportunité pour le Canada de qualifier une place pour Tokyo et a décidé de revenir en planche à voile. Un retour intense et couronné de succès a permis à Nikola de se qualifier pour ses cinquièmes Jeux olympiques, ce que peu d’athlètes ont réussi à faire. À ses troisièmes Jeux olympiques de Nikola dans l’épreuve de planche à voile RS:X, elle a pris le 23e rang à Tokyo.

 

Athlete Stats

VilleWest Vancouver, C.-B.
ClasseRS:X W
ClubRoyal Vancouver Yacht Club (RVYC)
Équipe2021 Équipe canadienne de voile

Résultats récents

Année Compétition Emplacement Placement
2021Jeux olympiques 2020Tokyo, JPN23
2020Championnats du monde RS:X planche à voileSorrento, AUS36
2020Séries des Coupes du monde Hempel - Ronde 2Miami, É.-U.4
2020Coupe du mondeMiami, É.-U.4
2016Jeux olympiques - Nacra 17 - mixte Rio de Janeiro, BRA15
2021Championnats du monde - Nacra 17 - mixte15

  • Rolex
  • Helly Hansen
  • Gallagher Skippers' Plan
  • MasterCard BMO Voile Canada
  • Government of Canada